Se syndiquer, pourquoi ? Comment ?

Les syndicats n’existent pas sans les syndiqués !

La CGT est la première force syndicale depuis 120 ans en France et la première organisation dans la fonction publique territoriale. Mais pour qu’elle le reste et se renforce, nous avons besoin de votre soutien.

Des questions reviennent régulièrement dans les propos des salariés au sujet des syndicats. C’est pourquoi nous avons jugé utile de répondre à certaines d’entre elles. Finalement, un syndicat n’est peut-être pas exactement comme vous le pensez.

En revanche, il est certain que, quand nous serons plus nombreux, nous serons aussi plus à même de faire valoir nos revendications : les vôtres. Car les revendications de la CGT, ce sont avant tout les syndiqués qui les font !

Voici donc, en quelques questions, les raisons qui, nous l’espérons, vous conduiront à rejoindre la CGT Paris – Vallée de la Marne afin de faire de ce syndicat le vôtre. Car le plus important est que, si vous adhérez à la CGT, c’est vous qui la ferez. Vous compterez parmi ses actrices et acteurs principaux, celles et ceux qui définissent l’orientation du syndicat, ses revendications et ses actions.

Alors, prenez votre destin professionnel en mains : adhérez à la CGT !

 

Une bonne claque aux idées reçues et à l’immobilisme !

Les syndicats sont trop loin de mes préoccupations, trop politiciens !

La CGT a pour vocation de défendre les intérêts individuels et collectifs des salariés jusqu’au bout. Nos intérêts étant différents de ceux des patrons, pour être efficaces, nous ne nous interdisons rien : la formulation de propositions, la négociation et, le cas échéant, l’action (sous toutes ses formes)…

Seuls les syndiqués influencent l’action de la CGT, en aucun cas les partis politiques, associations ou autres… Néanmoins, les syndicats étant aussi les représentants des salariés dans la société, ils ont un rôle d’acteur social important.

 

Je vote pour la CGT, c’est bien suffisant !

Voter, c’est en effet déjà agir, mais ce n’est pas suffisant ! Face à la direction, aux élus, si nous voulons peser et être écoutés, si nous voulons négocier dans les conditions les plus favorables, notre première force, c’est le nombre.

 

Pourquoi me syndiquer ? C’est la direction qui décide de tout dans la collectivité !

Nous pensons que si nous prenons nos affaires en mains, nous pouvons faire évoluer les choses. Dans beaucoup d’entreprises, l’action collective a permis des avancées en matière de salaires, de conditions de travail, de lutte contre la précarité… Se syndiquer est important car plus nombreux, nous sommes plus forts !

 

Chez nous, je ne sais jamais ce qui se passe dans les réunions avec la direction.

À la CGT, nous tenons les syndiqués informés des réunions avec la direction, tout comme de la vie interne du syndicat d’ailleurs. Avec plus de délégués syndicaux CGT, c’est l’assurance de plus de transparence.

Dans notre syndicat, personne n’est propriétaire de son mandat. Là encore, ce sont les syndiqués qui désignent leurs représentants.

 

Il y a trop de syndicats, je ne sais pas lequel choisir !

C’est vrai et c’est une caractéristique française ! D’ailleurs, par souci d’efficacité, notre organisation recherche toujours (sans trahir nos revendications) l’unité syndicale.

En venant à la CGT, personne n’abandonne ses idées personnelles. Ce sont les idées des syndiqués qui comptent, et ce sont eux qui contribuent à la richesse du syndicat. De plus, la CGT porte des valeurs de solidarité, de liberté, d’égalité, de démocratie, de paix et de lutte contre toutes les formes de discrimination.

 

Si je me syndique, quelle place trouverai-je dans le syndicat ?

Être syndiqué, c’est apporter ses connaissances et ses idées au collectif. Tu prendras la place que tu auras envie de prendre, avec le degré d’investissement que tu souhaiteras offrir.

Tous les agents ont leur place dans le syndicat. Chacun compte pour un et ce sont les adhérents qui décident.

 

Si je me syndique, à quoi cela me donne-t-il le droit ?

Individuellement et collectivement, nous faisons valoir nos droits (Code du travail, conventions collectives, accords d’entreprise…). En outre, le syndiqué a le droit à des informations particulières (presse, informations juridiques, assistance…). Nous proposons également des formations syndicales dans de multiples domaines.

Et puis, être syndiqué, c’est surtout être acteur de l’amélioration de ta condition d’agent. C’est aussi ne plus être seul face au monde du travail.

 

Se syndiquer, ça coûte cher. Et on ne sait pas où va l’argent des cotisations !

Se syndiquer, c’est se donner les moyens de l’action collective. En clair, la cotisation sert à l’expression de l’organisation : tracts, affiches, formations, organisations de réunions, etc.

Elle sert au financement solidaire de la CGT au travers de ses différentes organisations (Confédération, fédérations, unions départementales et locales, syndicats). La cotisation s’élève à 1% du salaire net mensuel et permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 66%, que vous soyez imposable ou pas.

 

Répartition de la cotisation d’un syndiqué

La cotisation n’est pas qu’un simple geste d’appartenance au syndicat. C’est surtout un geste de solidarité concret qui «irrigue» toutes les structures de la CGT et qui garantit son indépendance à l’égard de tous les pouvoirs.

Bénéficiant du crédit d’impôt à hauteur de 66%, une cotisation de 15 € mensuels ne coûte réellement que 5,10 € à l’agent. Sur l’année, pour une cotisation versée de 180 € (12×15 €), je récupère 118,80 € sur ma déclaration fiscale. Mon adhésion me revient à 61,20 €.

 

Télécharger le Bulletin d’adhésion.